La ffgolf plaide la cause du golf

La ffgolf plaide la cause du golf l’occasion d’une réunion interministérielle.

Le 24 avril dernier, Jean-Lou Charon et Pascal Grizot, Président et Vice-Président de la ffgolf, participaient à une visioconférence organisée par le Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Lemaire.

source: ffgolf


Cette réunion rassemblait, en présence du Ministre du Budget et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, de la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu et de la Ministre du Travail, Muriel Penicaud, des acteurs du monde du sport venus exposer les enjeux économiques de la filière dans son ensemble et évoquer les conditions dans lesquelles la pratique pourrait reprendre dans le plus strict respect des consignes sanitaires. Jean-Lou Charon et Pascal Grizot étaient accompagnés notamment d’Olivier Ginon pour GL Events, Philippe Diallo pour le Cosmos, Virgile Caillet pour l’Union Sport et Cycles, Bernard Giudicelli Président de la Fédération Française de Tennis, Yan le Moenner, Directeur Général d’ASO, et de Denis Masséglia, Président du Comité Olympique Français (CNOSF).

Jean-Lou Charon s’est exprimé à cette occasion et a souligné la possibilité pour le golf d’une réouverture des clubs dès le 11 mai : « J’ai en effet évoqué cette perspective en détaillant les mesures prises d’ores et déjà par la filière pour appliquer des gestes barrière additionnels lors de la pratique ». Outre ce volet sanitaire, le Président de la ffgolf a également mis en lumière le poids économique de la filière golf. « Notre contribution à l’économie française, même si elle ne représente pas un enjeu majeur pour l’Etat, est significative. Le poids économique de notre filière est de 1,5 milliards. J’ai rappelé ces chiffres aux Ministres ». Il a conclu son intervention sur le volet golf en insistant sur la dimension sociale. « J’ai dit aux membres du gouvernement que nous pourrions accueillir sur nos golfs des classes dédoublées dans le cadre de la reprise de l’école et expliqué que cette proposition serait soutenue financièrement par la ffgolf ».

Au-delà du golf, le Président Jean-Lou Charon, très impliqué par ailleurs auprès du CNOSF dont il est le trésorier, s’est également exprimé sur le souhait des acteurs sportifs, dont les clubs de golf, de pouvoir bénéficier d’aides de l’Etat comme c’est le cas dans d’autres secteurs d’activités (voyage, tourisme, commerce…). « Un note en ce sens avait été transmise le matin même à nos interlocuteurs ministériels », précise Jean-Lou Charon avant d’ajouter : «  Notre objectif commun ne doit souffrir d’aucune ambigüité et doit permettre à l’ensemble de nos clubs, quels que soient leur périmètre d’activité ou leurs modalités d’exploitation de bénéficier des aides financières déployées par l’Etat, de façon équivalente à ce qui est mis en œuvre par exemple, pour le tourisme, l’événementiel, les commerces, la restauration ou encore l’hôtellerie » 

La conclusion de cette matinée fut confiée à Denis Masséglia, Président du CNOSF, qui a rappelé que le mouvement sportif était un acteur clef du plan de reprise et pointé les enjeux économiques pour nombre d’acteurs en difficulté.

141 vues1 commentaire
Association Sportive golf Saint Thomas
Association Sportive golf Saint Thomas
Association Sportive golf Saint Thomas
Association Sportive golf Saint Thomas
  • Facebook - White Circle

Nous suivre

​© Association Sportive Golf Saint Thomas